Le 17 mai 2019, un dossier d’enquête concernant la vente de la résidence de Madagascar à New York a été transmis au Pôle anticorruption (PAC), l’Etat aurait vendu la Résidence de Madagascar à New York, et aurait acheté la même année, une nouvelle Résidence et une Chancellerie. « Les procédures de passation de marché y afférentes ainsi que l’utilisation de recettes issues des transactions ont été dénoncées comme douteuses », indique une source informée.

Les préjudices sont estimés à un milliard d’ariary. Trois personnes au sein de la représentation permanente de Madagascar aux Nations Unies sont ainsi mises en cause. Il leur est reproché d’avoir commis d’infractions , d’abus de fonction, de favoritisme, de prise d’avantage  injustifié, de faux et usage de faux, et de trafic d’influence.

Ces personnes mises en cause auraient vendues la Résidence et en ont acheté une plus petite. Toutefois, l’utilisation de la différence entre le prix de vente de l’ancienne résidence et le prix d’achat de la nouvelle a été opaque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici