Abus de fonction, faux et usage de faux ou encore trafic d’influence. L’enquête du Bianco a fait éclater au grand jour des faits de corruption au sein de la Représentation de Madagascar à New York. Trois personnes sont suspectées de détournement de plus d’un milliard d’ariary.

Les faits remonteraient en 2007, mais le Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) n’a été saisi qu’en 2014. D’après les éléments du dossier, l’Etat malgache aurait vendu la Résidence de Madagascar à New York en 2007 et aurait acheté la même année une nouvelle ainsi qu’une Chancellerie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here