Abus de fonction, faux et usage de faux ou encore trafic d’influence. L’enquête du Bianco a fait éclater au grand jour des faits de corruption au sein de la Représentation de Madagascar à New York. Trois personnes sont suspectées de détournement de plus d’un milliard d’ariary.

Les faits remonteraient en 2007, mais le Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) n’a été saisi qu’en 2014. D’après les éléments du dossier, l’Etat malgache aurait vendu la Résidence de Madagascar à New York en 2007 et aurait acheté la même année une nouvelle ainsi qu’une Chancellerie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici