Dès 1935, la prescription des infractions occultes ou dissimulées, comme l'abus de confiance, est reportée au jour de leur découverte

Le substitut du procureur de la République, RATSIMBAZAFY Roger, et le Doyen des juges d'instruction ANDRIAMPENONASOLO ont osé évoquer la prescription pour une infraction d'abus d'abus de confiance pour classer le dossier Solo contre RANARISON Tsilavo SANS SUITE

En matière d'abus de confiance, la chambre criminelle de la cour de cassation a jugé dès 1935 que la prescription ne courait qu'à compter du jour où l'infraction avait pu être constatée (Cass. crim., 4 janv. 1935, 1 jurispr. p. 353, cité par B. Challe )

A Madagascar, les jurisprudences françaises y sont applicables

Most popular life news you must read today

En abus de confiance, infraction supposée occulte ou dissimulée, la prescription court après la découverte de l'infraction

Andriampenonasolo doyen des juges d'instruction ne peut pas ignorer que pour l'abus de confiance la prescription commence à la découverte du délit

La prescription triennale commence à partir de la découverte du délit pour l'abus de confiance

A Madagascar, les jurisprudences françaises y sont applicables

La prescription de l'abus de confiance est triennale à partir de la découverte du délit

Les magistrats malgaches osent évoquer la prescription triennale pour les infractions d'abus de confianceL'abus de confiance est une infraction occulte et clandestine
Le substitut Ratsimbazafy Roger et le doyen des juges d'instruction Andriampenonasolo violent la loi